Consultez les témoignages

Viticulteur

Viticulteur

"C’est une chance de naître en Champagne, et de parents viticulteurs. Mais c’est aussi un vrai challenge de relever le défi, et de pérenniser l’exploitation. Notre milieu est très prégnant. Bien sûr, après mes études, dont le Diplôme national d’œnologie de Reims, j’ai voulu prendre le large. Je suis allé travailler chez Mumm... Cela m’a ouvert l’esprit, mais au bout d’un an, l’appel de ma vigne a été trop fort, je suis revenu à l’exploitation familiale, dont je représente la cinquième génération. Mes parents m’ont surtout enseigné l’obstination au travail – jamais ils n’ont pris plus d’une semaine de vacances ! Il faut savoir que le phénomène du champagne « or en bulles » est récent. Dans les années 1960, un viticulteur avait souvent du mal à payer le médecin ! Aujourd’hui, notre situation me permet d’être plus détendu, de chercher aussi le plaisir dans notre métier. Pour moi, c’est le contact avec les gens. Il ne faut pas croire qu’ils viennent pour acheter des bouteilles ! Non, ils viennent pour le partage. Ils seraient offensés qu’on les considère comme de quelconques consommateurs ! Ils veulent connaître notre travail, partager avec joie les bons moments. Par exemple en décembre 2004, lorsque nous avons décroché 5 étoiles de la revue des Vins de France, pour notre millésime 1996... Il nous revient donc d’être à la hauteur de l’attente de tous ceux qui partagent l’amour de notre métier. Et cette terre que nous recevons de nos parents, c’est à nos enfants qu’elle est en fait destinée, nous n’en sommes que les locataires. Faire mieux, et pérenniser, c’est le devoir de chaque génération. C’est cela qui m’a conduit à pratiquer l’enherbement de nos vignes. Au lieu d’utiliser les désherbants, j’ai choisi de soigner le mal par le mal, et de replanter progressivement de l’herbe entre les vignes, afin de mieux la contrôler. Cela protège les sols pentus du ravinement, et cela ne génère aucune pollution. Bien sûr, l’herbe fait baisser les rendements. Mais, c’est le gage d’un avenir durable."

Olivier BELIN (ESSOMES-SUR-MARNE)
Viticulteur

Envoyer à un ami

Comité Régional du Tourisme de Picardie, 3 rue Vincent Auriol, 80011 AMIENS Cedex 1
Téléphone : (00 33 3) 22 22 33 66 - Télécopie : (00 33 3) 22 22 33 67 - contact@picardietourisme.com
Site internet : www.picardietourisme.com

Découvrez la Picardie !
Tous les bons plans des internautes pour vos week-ends en Picadie sur espritdepicardie.com cliquez ici
Habitants et visiteurs témoignent sur Esprit de Picardie