quatre mains
Zoom

Cinq pianistes et deux pianos

Date(s) de la manifestation :

Le 03/02/2018 à 20h00

Type : Concerts, spectacles et conférences
Catégorie : Opéra - Récital
Lieu principal : ABBEVILLE

Pour contacter l’organisateur :

Téléphone filaire : +33 3 22 24 41 28



Descriptif

Dernière œuvre concertante de Serguei Rachmaninov, la Rhapsodie sur un thème de Paganini fut créée en novembre 1934 à Baltimore avec le compositeur au piano accompagné par l’Orchestre de Philadelphie dirigé par Leopold Stokowski. Elle est faite de 24 variations sur le 24ème Caprice pour violon solo de Paganini, Caprice qui inspira, avant Rachmaninov, Brahms et Liszt etinspirera en 1941 Lutoslawski. La Rhapsodie estl’une des sept pièces de Rachmaninov citantla mélodie du Dies irae, peut-être une allusion à la légende selon laquelle Paganini aurait vendu son âme au diable. Maurice Ravel note sur la partition de La Valse : “une résidence impériale autour de 1855”. Et il décrit : “des nuées tourbillonnantes laissent entrevoir par éclaircies des couples de valseurs. Elles se dissipent peu à peu ; on distingue une immense salle peuplée d’une foule tournoyante”. La Valse est, selon Ravel lui-même, un “tourbillon fantastique etfatal”, une mécanique qui semble se dérégler progressivement. Composée en quelques semaines à la demande du chef d’orchestre Paul Whiteman, la Rhapsodie in blue de George Gershwin fut créée en février 1924 par l’orchestre de Whiteman, avec le compositeur au piano. Gershwin avait été “un gamin de la rue, un élève difficile. Il n’avait pas été un pianiste précoce faute de piano, mais dès que ses parents en eurent un, il devint une sorte de chien fou de la virtuosité et de l’improvisation” (marc Bosmans). Puis il eut la chance d’avoir d’excellents professeurs. Enregistrant de nombreux rouleaux pour piano mécanique, il développa “un jeu très articulé, très précis et d’une pulsation rythmique irrésistible“. La Rhapsodie in blue, en réalité un concerto pour piano, se ressent de l’art de l’improvisation de Gershwin. En cette année de commémoration du 100ème anniversaire de la mort de Claude Debussy, nous avons choisi de vous proposer deux œuvres parmi les dernières écrites par le compositeur : les Six épigraphes antiques de 1914, librement inspirés des modes anciens ou orientaux, et le triptyque virtuose En blanc et noir composé en 1915, œuvre de guerre, de deuil, en touches noires et blanches, dont le 2ème mouvement est dédié au lieutenant Jacques Charlot, cousin de l’éditeur de Debussy,tué au combatle 3 mars 1915. Citons Pierre Boulez à propos de Debussy : “nul doute que Debussy ait donné à entendre qu’il fallait non moins que la construire, rêver sa révolution”. Le vendredi 3 février à 20h à l'Espace culturel Saint-André.

Ajouter à mon carnet de voyage

Comité Régional du Tourisme de Picardie, 3 rue Vincent Auriol, 80011 AMIENS Cedex 1
Téléphone : (00 33 3) 22 22 33 66 - Télécopie : (00 33 3) 22 22 33 67 - contact@picardietourisme.com
Site internet : www.picardietourisme.com

Découvrez la Picardie !
Tous les bons plans des internautes pour vos week-ends en Picadie sur espritdepicardie.com cliquez ici
Habitants et visiteurs témoignent sur Esprit de Picardie